Cultiver la gratitude

La gratitude réserve bien des miracles…

En cette fin d’année qui invite aux bilans et aux nouveaux vœux, il me semble incontournable et essentiel d’orienter mon esprit vers tout ce qui est présent dans ma vie et qui la rend aussi riche d’expériences, plutôt que d’alimenter le vide et l’absence de mieux ou de plus grand. C’est un exercice quotidien qui est parfois fastidieux car notre dualité humaine nous pousse à vouloir obtenir toujours plus grand, plus beau ou plus valeureux.

La gratitude c’est l’accueil de tout ce qui se présente en soi et autour de soi et qui passe par la reconnaissance de cette infinie bonté qui se cache derrière tous les aspects que prend la vie pour nous aimer toujours d’avantage.

La gratitude s’entretient, se cultive et se nourrit comme une graine qui pousse lentement et qui demande une attention particulière pour s’ouvrir à la lumière du soleil.

Chaque jour, nous pouvons poser notre attention sur ce qui fait la richesse et l’abondance dans chaque petit détail que la vie nous offre. C’est par la reconnaissance de ce flux constant, aussi infime soit-il, que nous invitons notre esprit et notre cœur à se réjouir de ce perpétuel mouvement de générosité incarné dans la matière, qui nous apparaît parfois dense ou pesant, mais qui n’est en réalité que l’oeuvre parfaite de l’univers. En nous et autour de nous, la vie poursuit à chaque instant son oeuvre luxuriante pour tenter d’activer plus de conscience et plus d’Amour.

Notre ouverture vers plus de gratitude demande de la lenteur et un certain ralentissement dans nos vies pour s’autoriser à s’arrêter, observer et remercier notre simple présence devant un oiseau qui se baigne dans une flaque d’eau, ce rayon de soleil qui ne demande qu’à installer en nous plus de chaleur et de lumière ou encore ces minuscules bulles d’eau qui forment un cœur au fond d’une carafe d’eau…

Il  a 4 ans, lorsque la vie s’est installée en moi une nouvelle fois, j’ai entamé ce chemin vers ma source intérieure et vers la gratitude de ce miracle qu’est l’existence. Mais parfois je m’éloigne de nouveau de ce flux Angélique et alors l’expérience de la dissonance, de la discorde et de l’insatisfaction de l’égo me ramène à tel débordement que la seule issue est le retour à une plus grande présence dans le silence. Cette déconnexion vécue me permet de revenir vers mon essentiel et ainsi refaire l’expérience de la gratitude.

A mesure de poursuivre notre cheminement intérieur, il devient plus aisé d’observer quand on s’éloigne de cette conscience d’Amour que la gratitude fait grandir en nous, et ainsi nous ramene à plus de simplicité. Car cette énergie qui se révolte encore intérieurement contre toute manifestation qui semble être extérieure, n’est en réalité que le reflet d’un marécage intérieur en mouvement. Mais finalement, cette dysharmonie vécue est aussi l’opportunité de libérer de nouvelles mémoires pour installer une plus grande acuité.

Ainsi s’entretient la gratitude, à travers ce qui nous parait agréable pour l’amplifier et le vivre pleinement, mais aussi à travers l’absence d’harmonie dans le but de s’en alléger plus profondément et ainsi vivre au plus près de soi.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s