La puissance de la prière : laïque ou spirituelle

“Il vaut mieux mettre son cœur dans la prière sans trouver les paroles que de trouver les mots sans y mettre son cœur”    Mahatma Gandhi

J’aborde dans cet article une approche que j’ai découverte durant l’épreuve du cancer et qui ne fait référence à aucune pratique religieuse : la prière.

Il ne s’agit aucunement ici de favoriser une croyance ou d’imposer un dogme, sachant que je ne fait partie d’aucune religion. Je souhaite simplement partager ce qui m’a traversée en mêlant certaines études scientifiques et une expérience purement personnelle, et qui n’engage que moi.

Les épreuves que nous traversons nous amènent souvent à nous questionner sur le sens de la vie et les raisons qui seraient à l’origine de nos souffrances vécues.

Je n’ai jamais baigné dans une religion ni autre croyance mais à travers mon parcours, j’ai ressenti le besoin de m’aligner à un espace de connexion, que je qualifierais de “sacré”, et qui m’a permis de donner du sens à mon existence. Peut-être que ce besoin est né d’une envie de rendre cette épreuve plus supportable et plus acceptable, même si au fond de moi j’ai senti un appel venant de ma nature profonde à me réaligner avec ce qu’on pourrait appeler notre “âme”.

Peu importe la raison réelle pour les uns ou illusoire pour d’autres, ce que je retiens surtout c’est la puissance d’amour et de paix qui se dégage de cette reconnexion avant tout avec soi m’aime.

La prière est une manière de déposer un sac trop encombrant afin de s’alléger le corps et l’esprit, et de déléguer avec tout son cœur vers un espace plus vaste et plus grand que soi. Elle permet de favoriser la relaxation, d’augmenter la confiance et d’apporter une plus grande quiétude générale.

Ses bienfaits sont comparables à ceux apportés par un état méditatif, telles que l’augmentation de son taux vibratoire et l’amélioration du rythme cardiaque et de la pression artérielle.

La prière peut être une ouverture spirituelle vers un espace non tangible, comme une pratique laïque qui apporte du réconfort et du soutien.

Elle peut être pratiquée pour soi ou pour une autre personne, pour un pays tout entier ou pour une cause précise.

Selon mes convictions, qui ne sont que les miennes et très subjectives, on peut s’adresser à un Dieu si cela fait partie de nos croyances, au soleil, à la lune ou aux étoiles, à la nature, à au vent, aux arbres, à l’univers tout entier ou aux anges ! La puissance de la conviction qui nous anime lors de notre prière fera toute son intensité.

Il n’existe pas réellement d’explications scientifiques qui expliquent les bienfaits de la prière sur le corps et la santé, mais des chercheurs s’intéressent à son pouvoir sur le corps et ont pu observer des améliorations de l’état de santé des patients à la suite de cet acte, même pratiqué par des personnes extérieures.

Ainsi, dans un hôpital américain, à Kansas City, des patient atteints de maladies cardiaques ont été confiés à un groupe de prière de différentes religions, sans qu’ils ne le sachent. A la fin de plusieurs semaines de prière, les médecins ont pu constater moins de complications dans le groupe de prière que dans le groupe témoin.

En 1998, le Docteur Elisabeth Targ a été à l’origine d’une expérience d’un groupe de prière venant de personnes issues de différentes cultures confondues (bouddhistes, catholiques, hindous, chamanes), sur un groupe de personnes atteintes du Sida. Au bout de 6 mois, les personnes ayant bénéficié de ces prières ont eu moins de complications, moins de maladies opportunistes et moins de jours d’hospitalisation.

Nous ne savons pas aujourd’hui expliquer en quoi la prière peut apporter de tels effets, mais il me semble que si nos pensées créent une vibration, un “égrégore” (j’adore ce mot 🙂 !!!), alors ces énergies peuvent contribuer à sa matérialisation.

Au début, la prière est venue répondre à un besoin urgent que je ressentais de réconfort et de soulagement. Puis en m’intéressant au lien étroit qui relie l’esprit et le corps, j’ai compris que cette pratique venait aussi appuyer les théories sur la physique quantique. Si tout est énergie, que ce soit un meuble, une chaussette ou notre pensée, alors nous avons la possibilité d’influencer la matière qui nous anime et nous entoure, car elle est composée d’un grand vide énergétique où tout peut être créé, en orientant notre conviction vers une énergie d’amour positive.

Évidement, bien loin de moi est l’idée qu’une formule magique viendrait nous délivrer complètement des épreuves et des difficultés de la vie, mais peut être que la prière viendrait apporter, telle que la visualisation ou la pensée positive, une énergie créatrice de guérison ou au moins soutenante, ou encore simplement un moment de gratitude pour l’instant présent.

5 commentaires sur « La puissance de la prière : laïque ou spirituelle »

  1. Coucou Morgane, encore moi ! Juste une petite question : quelle est la différence entre une prière et par exemple une visualisation ou une demande selon la loi d’attraction ? Je me rappelle que quand j’étais petite comme j’avais fait du catéchisme je recitais les prières classiques, puis dans les moments critiques plus tard il m’est arrivé de « supplier » le ciel ou qui on voudra que la situation change mais du coup je suis curieuse de savoir comment faire aujourd’hui concrètement.
    Bonne soirée
    Julie-Anne

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Julie-Anne !
      Je te répondrais selon ma vision, mais à prendre avec des pincettes car ce n’est que mon point de vue 😉
      Je dirais que la visualisation peut être réalisée lors d’une méditation ou lors d’un autre moment afin de se projeter vers quelque chose qui nous attire. Le ressentir, le voir, ressentir les émotions associées, les couleurs….
      Alors que selon moi, la prière nous permet de « déléguer », de faire confiance en l’univers pour trouver LA solution à notre demande. Mais comme l’univers est un miroir de nous m’aime, j’ai souvent entendu dire que la prière ne doit marquer le manque ou le vide mais plutôt ressentir la joie qui résonnera dans ce grand potentiel.
      Et au moment où j’écris ces dernières lignes, je suis en train de me dire que tout cela n’est peut être que de l’intellectualisation, le mental qui essaye de rationaliser, et que du moment que le coeur y est, alors tout est possible ! J’en profite pour te dire encore que votre blog est merveilleux ! Merci pour vos partages !

      Aimé par 1 personne

      1. Merci Morgane c’est un peu plus clair pour moi ! j’ai toujours vu la prière comme une demande (presque une supplique) mais la voir sous la forme de la joie ça me parle. Je me demande aussi si être dans la gratitude, éprouver de la gratitude vis-à-vis de l’Univers est une forme de prière parce que ça fait beaucoup de bien aussi ^^
        Tes compliments sur notre blog me touchent beaucoup, merci ! Je crois qu’on a beaucoup de points communs toutes les 3 l’air de rien ! 🙂 J’ai trouvé ton blog grâce à l’article dans Inexploré et dès que j’ai commencé à le lire j’ai dit à Elodie (« harcelé » serait plus juste ^^) qu’il fallait absolument qu’elle le lise et que vous vous rencontriez ! Quelques jours sont passés et mon voeu sera peut-être exaucé lundi 😉 j’espère que vous n’appréhendez pas trop toutes les deux mais je pense que ça peut être tellement enrichissant ! J’aimerais tellement être là aussi mais tanpis je le serais par la pensée et par le coeur ! En tout cas, continue à écrire Morgane, c’est vraiment un plaisir de te lire 🙂

        J'aime

  2. Je crois que la magie de la prière provient de l’intention de notre coeur. 🙂
    Merci pour ce bel article. Je le partage avec Joie.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s